BRUTPOP est un jeu de mot entre brit pop, art brut et pop art. BRUTPOP est dédié à la promotion de la musique et des arts plastiques avec un public autiste ou en situation de handicap mental ou psychique, au développement d'un réseau entre les divers acteurs, au partage des pratiques et des questionnements qu'elles suscitent ainsi qu'à la recherche pour la conception de nouveaux instruments adaptés.


Rencontres BrutPop : Pédagogie musicale et inclusion

 Pour télécharger l'enquête en pdf Enseignement musical et handicap : 15 questions. suivre ce lien

Les 3 et 4 juin 2021 à La Station - Gare des Mines, l’association BrutPop proposait, avec le soutien du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis et de la Gaîté Lyrique, deux jours de rencontres et d’ateliers sur le thème de la pédagogie musicale inclusive. Ces journées rassemblent une série d’actrices et d’acteurs et militant·es français·es, anglais·es et finlandais·es que BrutPop a interrogé dans le cadre d’un travail de recherche.

L’enquête, Éducation musicale et handicap : 15 questions, sera distribué en exemplaire papier sur place et disponible en ligne.





Jeudi 3 juin - 09h30 - 16h30

Quatre tables rondes rassemblant dix pédagogues, actrices et acteurs de l’inclusion interviewé·es dans le cadre de la recherche menée par BrutPop. 

Programme :

10h00 - 11h00 :
Où en est l'inclusion dans les conservatoires français ?Point sur la situation 15 ans après la « loi handicap » de 2005 : enjeux institutionnels et pédagogiques mais aussi difficultés des professionnel·les sur le terrain au quotidien.

  • Isabelle d'Arpiany, référente handicap de l'établissement public territorial Est-Ensemble.
  • Delphine Decaens, professeur de piano et référente publics empêchés au Conservatoire de Montargis.
  • Magali Viallefond, chercheuse, formatrice et présidente fondatrice de l'association MESH.

11h15 - 12h15 :
L'inclusion dans l'ADN des établissements.Présentation de trois modèles de lieux d'enseignement très distincts, qui ont construit leur modèle pédagogique autour d'une volonté forte d'ouverture et d'inclusion.

  • Gilles Laval, professeur de guitare électrique et coordinateur du département Rock et musiques amplifiées à l’École nationale de musique de Villeurbanne.
  • Laurent Lebouteiller, professeur, référent handicap et responsable du centre de ressources régional handicap musique et danse au Conservatoire de Caen.
  • Thibault Saladin, professeur, coordinateur de l'école de musique la MOMO à Saint-Ouen.

14h00 - 15h00 :
Comment fait-on ailleurs ? Les exemples du Royaume-Uni et de la Finlande. [Exclusivement en ligne]
Deux pays aux traditions musicales fortes portent des modèles pédagogiques aux antipodes et nourrissent, chacun à leur manière, la réflexion sur le réseau français des conservatoires.

  • Douglas Noble, directeur du centre de réflexion Think22 de l’association Drake Music, Londres.
  • Markku Kaikkonen, directeur du Conservatoire expérimental et inclusif Resonaari à Helsinki, co-inventeur de la méthode de notation simplifiée FigureNotes.

15h15 - 16h15 :
Penser l'inclusion. [Exclusivement en ligne]L'inclusion est-elle un objectif ou un cap ? Peut-on la réaliser, la dépasser ? Sur qui repose la responsabilité de ce processus ? Quelle part pour l'institution et pour l'acteur individuel ? Comment avancer de manière collective ?

  • Avec :André Fertier, professeur, formateur, expert en accessibilité culturelle et président de l'association Cemaforre.
  • John Kelly, musicien et militant pour les droits des artistes en situation de handicap, artiste en résidence chez Drake Music, Londres.
  • Tuuliki Laes, professeure d’université et chercheuse en pédagogie musicale inclusive à UniArts Helsinki.

Vendredi 4 juin - 09h30 - 16h30

Ateliers et présentations de stratégies concrètes facilitant la pratique musicale des personnes en situation de handicap.

Markku Kaikkonen : Initiation à la méthode de notation simplifiée et colorée FigureNotes, dont il a contribué à la conception. Initialement conçu pour permettre aux personnes ayant des troubles d'apprentissage de jouer de la musique, FigureNotes est depuis devenu un outil pour aider n'importe qui à démarrer la musique. Drake Music Scotland a introduit FigureNotes au Royaume-Uni en 2010 et l'a développé davantage, en créant des logiciels et des ressources imprimées. Il y a maintenant un intérêt mondial pour les ressources FigureNotes.

Eric Dode : Présentation de Make it Brut, un concept de création musicale partagée autour d’une collection d’instruments adaptés. L’objectif est d’imaginer des formes d’expression musicale permettant la rencontre et la participation de publics en situation de handicap et musicien·nes professionnel·les dans une approche semi-improvisée. Leur dernière création fut partagée avec l’IME Vert Pré / La Fabrik et des musicien·nes issu·es de l’Orchestre Philharmonique de Marseille.

Nicolas Chassay. Présentation du projet KubE, un groupe rock électronique auquel participent des jeunes adultes présentant une déficience motrice de l’IEM de la Marrière à Nantes. Afin de développer une série d’adaptations facilitant la pratique de concerts pour les membres en situation de handicap du groupe, le  projet s’est lancé dans un consortium inédit et pérenne sur des problématiques d’accessibilité à la pratique artistique musicale à destination de publics empêchés en réunissant plusieurs acteurs : l'École de Design de Nantes Atlantique, par l'intermédiaire de Laurent Neyssensas, enseignant et responsable de la cellule d'innovation pédagogique de l'École de Design ; l'Université de Nantes / IUT de Carquefou, par l'intermédiaire de David Lelièvre, musicien, technicien spécialisé en systèmes et réseaux dédiés au spectacle vivant et enseignant ; l'association PING et le fablab Plateforme C, par l'intermédiaire de Julien Bellanger, coordinateur, formateur et médiateur.

Cassandra Felgueiras, artiste inventrice présentera son instrumentarium conçu pour personnes sourdes et malentendantes.
La vie de Cassandra est rythmée par la musique et l’art. Dans le cadre de son diplôme national supérieur d’Expression plastique, elle s’est interrogée sur la nature et l’essence même du son. Elle a ainsi imaginé des instruments qui ne s’apprécieraient pas forcément grâce à l’ouïe, mais plutôt grâce aux sensations du corps. Elle a donc développé des instruments tactiles – déjà trois à son actif – pour faciliter l’accès des personnes sourdes et malentendantes à une pratique musicale basée sur la perception des vibrations transmises par l’instrument.

Muriel Colagrande fondatrice d'OVAOM.  L’équipe d'OVAOM a créé le Sound Explorer : des manettes de jeu musicales et sensorielles au service du développement de l’enfant.
Pour travailler l’attention, la motricité et la communication par la musique.

Initiation au Soundpainting par Philippe Laugier, musicien altiste et formateur en Soundpainting.
Passé par l'Orchestre Symphonique d'Europe, responsable du Pôle pédagogique de l'Ensemble Amalgammes, intervenant dans le dispositif DEMOS, professeur à l’école intercommunale de musique à Villers Cotterêts ainsi qu'au Conservatoire municipal de Château Thierry.
Il découvre en 2005 le Soundpainting s'y forme et le pratique assidûment depuis. 
Philippe Laugier a été membre de quatre formations de Soundpainting, le SPOUMJ dirigé par François Jeanneau, le Strange Quartet, dirigé par Walter Thomson, l’Ensemble Klangfarben dirigé par François Cotinaud et l’Ensemble Amalgammes dirigé par Christophe Mangou.


Mise à disposition d’instruments développés par le BrutLab, un consortium d’acteurs regroupant BrutPop à Paris, Réso-nance numérique à Marseille, et le hackerspace 3615 Señor à Besançon. Ensemble, ils développent une collection d’instruments de musique adaptés en open-source.

Avec également Thomas Audisserges, cofondateur de J'imaginerais, coordinateur de Musaïques et auteur d'une thèse sur les dispositifs interactifs comme espace d'individuation et outils d'émancipation pour les personnes en situation d'empêchement.
 


Illustration Célia Gaultier pour la couverture de Éducation musicale et handicap : 15 questions